nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Jeune garçon agressé près d’une école à Montréal

Jeune garçon agressé près d’une école à Montréal

Un élève de l’école secondaire Lester B. Pearson, à Montréal-Nord, a été battu à coups de pieds par plusieurs élèves, mercredi.

L’incident est survenu à l’extérieur de la cour d’école et une vingtaine de témoins ont assisté à la scène. Alors que l’agression a été filmée, aucun témoin n’est intervenu pour secourir la jeune victime.

Selon Julie René de Cotret, directrice adjointe pour les services aux élèves à la Commission scolaire English-Montreal, le jeune homme de secondaire 3 est de retour à l’école jeudi, et ce, malgré les contusions qu’il a subies.

«C’est sûr qu’il y a des mesures qui ont été prises à l’école. Que ce soit sur le terrain de l’école ou à l’extérieur, comme ce sont des élèves de la Commission scolaire, on se doit d’agir. Les élèves ont été rencontrés et les directeurs font encore enquête», a-t-elle expliqué.  

L’effet témoin

En entrevue avec le psychologue Pierre Faubert, Bernard Drainville s’est questionné à savoir pourquoi aucun témoin ne s’est porté à la défense de la jeune victime.  

«Quand on est là, sur place, dès qu’il y a un danger imminent, il y a un état de panique qui peut s’installer. Avec l’effet de surprise, on se sent totalement démuni», a expliqué le psychologue.  

Un jeune sauvagement tabassé à l'école....et une vingtaine de jeunes sont là et n'interviennent pas...Pourquoi?

il y a 7 jours


Les meilleurs moments du 98,5
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.